Actualité

Mois : février 2017

Retour

LA ST VALENTIN vu par le Dr Van Hemelryck, chirurgien plasticien?

LE MOIS DE FÉVRIER RIME AVEC SAINT-VALENTIN, ALORS RETOMBEZ AMOUREUX DE VOTRE SILHOUETTE !

On commence à mesurer l’importance du sens de la perception du corps. Saviez-vous que tout dysfonctionnement peut entraîner des distorsions de l’image corporelle ?

En cette période de St Valentin, le maître mot avant d’aimer l’être cher est d’aimer son corps, sa silhouette, ses formes…

Notre système sensoriel ne se résume pas aux 5 sens couramment évoqués (le goût, l’odorat, l’ouïe, la vue, le toucher) ; notre corps enregistre également d’autres informations sensorielles comme celles liées à la position et au mouvement de notre corps dans l’espace ou comme celles issues de l’intérieur du corps. D’après des études scientifiques récentes, un dysfonctionnement de l’état interne pourrait induire un trouble de l’image du corps, une hypersensibilité au regard d’autrui, et ainsi contribuer au développement d’un trouble du comportement alimentaire.

C’est à partir de là que la chirurgie esthétique trouve sa place, et plus exactement le body Contouring, ou remodelage du corps, désignant une grande variété d’actes de chirurgies esthétiques du corps visant à sculpter la silhouette.

Avec les dernières avancées en chirurgie esthétique, nous pouvons traiter les problèmes esthétiques de n’importe quelle partie du corps : aussi, le Body Contouring vient en aide aux patients qui peinent à perdre du poids malgré l’exercice et les régimes, libère d’autres de l’excès de peau qui a perdu sa tonicité et son élasticité, améliore les courbes féminines, et permet d’obtenir un corps mince, ferme et tonique.

       Interview d’un membre du bureau Sofcep, Le Dr Thierry Van Hemelryck de LA Clinique Esthétique des Sables d’Olonne :

Docteur, quel est aujourd’hui la place du corps dans vos consultations de chirurgie ?

Le body contouring occupe effectivement une place importante. En chirurgie réparatrice, les abdominoplasties, la chirurgie de l’hypertrophie mammaire et les reconstructions mammaires après cancer sont très demandées. En chirurgie esthétique, il s’agit des demandes telles que les lipoaspirations, la cryolipolyse, le lipomodelage mammaire et des fesses, les augmentations mammaires par implants et l’utilisation du PRP (plasma riche en plaquettes). Demande récurrente en 2017 de paraître jeune, sportif et en bonne santé, souligne ce plasticien des Sables d’Olonne.

– Le body contouring est-il destiné à un patient jeune ou plutôt âgé ?

Plus volontiers chez le sujet jeune. Au-delà de 50 ans la peau contient moins de fibroblastes susceptibles de produire du collagène nécessaire à la réparation tissulaire. Cependant,  la réparation tissulaire dépend de facteurs individuels génétiques et environnementaux comme le tabagisme qui induit un vieillissement cutané plus précoce.

– La médecine esthétique peut-elle concurrencer avec ce body contouring chirurgical ?

Nous pensons à la question : Lipoaspirations ou cryolipolyse ?

Au total les résultats sont satisfaisants tant en ce qui concerne la lipoaspiration que la cryolipolyse. Tout praticien, insiste Dr Van Helmelryck,  se doit de posséder et maîtriser ces deux technologies complémentaires qui contribuent à potentialiser l’activité lipoaspiration dans le traitement des amas graisseux localisés et se positionner en référent de ces traitements. C’est ce que propose LA Clinique Esthétique des Sables d’Olonne avec sa vision holistique.